Immortelle randonnée – Jean-Christophe Rufin

 

rufin 2

Sur Babelio : 

Jean-Christophe Rufin a suivi à pied, sur plus de huit cents kilomètres, le « Chemin du Nord » jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle. Beaucoup moins fréquenté que la voie habituelle des pèlerins, cet itinéraire longe les côtes basque et cantabrique puis traverse les montagnes sauvages des Asturies et de Galice.
« Chaque fois que l’on m’a posé la question : “Pourquoi êtes-vous allé à Santiago ?”, j’ai été bien en peine de répondre. Comment expliquer à ceux qui ne l’ont pas vécu que le Chemin a pour effet sinon pour vertu de faire oublier les raisons qui ont amené à s’y engager ? On est parti, voilà tout. »

Galerie de portraits savoureux, divertissement philosophique sur le ton de Diderot, exercice d’autodérision plein d’humour et d’émerveillement, Immortelle randonnée se classe parmi les grands récits de voyage littéraires.

Jean-Christophe Rufin, médecin, pionnier du mouvement humanitaire, a été ambassadeur de France au Sénégal de 2007 à 2010. Il est l’auteur de romans désormais classiques tels que L’Abyssin, Globalia, Rouge Brésil, prix Goncourt 2001.
Il est membre de l’Académie française depuis 2008.

Ma lecture :

Je crois avoir assez peu lu Rufin. Je me souviens que Rouge Brésil ne m’a pas laissé un souvenir impérissable.
J’ai terminé il y a quelque temps  Immortelle randonnée et j’ai été séduit d’entrer ainsi sans effraction dans l’intimité des pensées du marcheur.
Anecdotes plaisantes, réflexions plus profondes rendent pour moi le livre plaisant, intéressant et instructif, sans oublier une langue que j’estime de belle eau, au point de me fendre d’un bref avis ici. J’ai découvert ensuite çà et là des avis très mitigés qui ne correspondent pas au mien.

Publicités

3 réflexions sur “Immortelle randonnée – Jean-Christophe Rufin

  1. Cher Claude,
    J’aurai toujours quelques regrets, de n’avoir pas « fait » le chemin de Compostelle, ni gravi le Mont Blanc, ni volé sur le Concorde…
    J’ai beaucoup randonné, gravi pas mal de montagnes et pris beaucoup d’avions, mais je me dis que pour apprécier pleinement tous les autres bonheurs, il faut bien que certains rêves n’aient pas abouti !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s