Aux P… (poésie)

P... (182x180)

Vous, nos sœurs de miséricorde déchues,

Vous, giflées, humiliées et battues,

Venues au tapin par vice ou plutôt nécessité,

Vous êtes aux hommes souffrants une issue

À leurs maux, un refuge, voire de tendresse un halo.

 

On vous blâme, on vous moque,

Parfois en secret on vous rêve, on vous envie.

Où trouvez vous cette force de roc

Qui vous permet de supporter la vie ?

 

Car vous n’êtes, portée à l’extrême, pour notre engeance

Que simple illustration de sa sexo-dépendance.

On n’aime voir chez les autres ses propres « défauts »,

On en vilipende la caricature, la même chose, en plus gros.

Publicités

5 réflexions sur “Aux P… (poésie)

  1. Claude tu les défends si bien ces « filles de joie » ! ces
    « Belles qui n’ont pas su éviter les pièges tendus
    Du Dieu Sexe, à leur beauté angélique de naguère,
    Esclaves à la solde de tristes sires, des vendus
    Sans foi ni loi œuvrant dans l’ombre de Lucifer !  »
    (extrait de ma défense en écho à la tienne !)

    J'aime

  2. Coucou Claude !
    L’apologie du sexe tarifé pourrait bien tomber sous le coup de la Loi !
    Comme il n’y a plus de proxénètes (officiels), c’est maintenant le Client qui est poursuivi !
    Et quand les Députés harcèlent, forts de leur immunité, ils menacent de saisir la Justice !
    Dans quel Etat j’erre ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s