La mare en souffrance (poésie)

2016-07-23 001

J’ai écrit cette pièce le 23 juillet, inconsciemment marqué, peut-être, par les événements du 14. Et Voilà que ceux d’hier, près de Rouen,  font encore écho à son sens figuré, auquel je n’avais pas songé…

C’est le 27 éme élément de ma collection « La Mare » sur atramenta : (http://www.atramenta.net/collections/la-mare/1578-913)

 

Après le temps fantasque,

Noël au balcon et l’automne en printemps,

Voici l’été incertain, pluvieux, vergogneux,

Suivi de canicule maintenant.

 

Ma mare fait le gros dos,

Tente de suivre le mouvement,

Tâche de s’adapter, telle l’Humain,

Ne sachant plus trop ce que sera demain.

Pour l’heure, elle suffoque,

Elle survit, elle vivote.

 

Dès l’approche tu le sens

Car les effluves de vase sont grand désagrément.

L’oeil aussi est agressé

Par ces affreuses mousses tressées

Qui la recouvrent presque toute,

Elle qui plus ne sait cacher sa déroute :

Par ce cancer vert la voilà gangrenée.

 

Deux minuscules canetons tentent pourtant de la traverser

Et – Oh, miracle ! Deux petits poissons se laissent discerner.

La vie s’accroche à son épure,

Comme elle a donc la vie dure !

 

Pourvu, pourvu, oui pourvu que cela dure !

Publicités

2 réflexions sur “La mare en souffrance (poésie)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s