Les primaires de la gauche, en France

man-159771_340

J’ai commis en son temps un article sur les primaires de la droite où je n’ai pas livré mes choix mais dénoncé le déferlement des haines qui s’instaurait, sur les réseaux sociaux en particulier, à cette occasion,

Je me sens poussé à écrire quelque chose à propos des primaires de la gauche, cet article risque d’être plus personnel,

Je suis né en 1949 dans un département que je chéris encore pour y avoir longtemps vécu, le Nord. Quand, les 21 ans atteints, j’ai pu voter pour la première fois, c’étaient je crois les municipales de 1970 (peut-être avais-je voté aux cantonales qui les précédèrent fin 1969, j’ai oublié). La région où j’habitais était fortement communiste et socialiste, une terre « rouge ». Il y avait même juste à côté de mon village un bourg communiste à 99% et où on parlait des « méchants socialistes », c’est ainsi qu’on les qualifiait.

Étant issu d’un milieu extrêmement modeste, je commençai à m’en extraire grâce aux bourses de L’ecole de la République, cela était alors rare, mais encore possible pour les élèves que l’on considérait comme méritants. Je me souviens qu’un peu désemparé j’avais demandé l’avis de ma mère. Sa réponse, comme d’évidence : « Pour nous les petits, c’est les socialistes ! ».

Néanmoins, dans mon petit village, le panachage était possible, et, comme je connaissais des personnes « bien » sur la liste de gauche comme sur celle de droite, j’ai panaché ; élire les meilleurs (selon moi) me paraissant être le choix raisonnable. Fureur lorsque j’ai vu que les habitants, de vote majoritairement communiste, avaient quasiment tous voté en liste bloquée. Je me suis dit que ne me ferai plus « avoir ». J’admirais alors Edmond Maire et m’intéressait aux thèses du PSU.

Puis vint, des années plus tard, enfin l’élection de Mitterrand et les espoirs qu’elle suscita, bientôt suivie en 1983 du revirement complet qui me fit une première fois virer moi aussi d’opinion et compter – alors – parmi les déçus du socialisme.

Il y eut d’autres déceptions et d’autres revirements. Je passe sur les détails de ma propre évolution politique – ce n’est pas le sujet – pour en venir à ces primaires de la gauche actuelle. Je dois dire que j’ai eu l’impression d’avaler pas mal de couleuvre depuis le discours du Bourget auquel j’avais été une fois encore tenté de croire. Le ton a été donné par le matraquage fiscal immédiat.

Ne parlons pas de ce que droite et gauche confondues ont fait depuis plus de 40 ans de l’école, que j’ai par ailleurs eu l’honneur de servir professionnellement.

Je ne reconnais plus grand chose de gauche dans cette gauche au pouvoir qui me semble davantage gestionnaire économique (bonne gestionnaire ?) que soucieuse de social. S’ensuivit la totalité de ce dernier quinquennat qui, comme on sait, a complètement déçu nombre de Français et se termine dans une sorte de fiasco pour le bientôt ex-premier serviteur de l’état.

Alors, qu’on ne me demande pas – comme à beaucoup de mes compatriotes, je pense – de m’intéresser à ces primaires de la « gauche ». Je n’y crois plus.

De trahisons en reniements, les Français en viennent à se désintéresser de la politique, en général d’ailleurs, de la droite comme de la gauche. Hélas ! J’essaierai quand même de voter à la présidentielle, mais sans enthousiasme. Je précise, si besoin, que tout ceci n’est que mon ressenti et mon analyse. À chacun les siens.

Publicités

6 réflexions sur “Les primaires de la gauche, en France

  1. Mon cher Claude,
    Comme toi, très déçu par la gauche et pas pour autant convaincu par la droite, je suis séduit par Macron,qui avance à marche forcée !
    On parle de plus en plus de sa présence au second tour…

    J'aime

  2. Lorsque l’on sait que l’umps a laissé partir Usinor, Péchiney, Alst(h)om, Rossignol ,Salomon ,Lafarge etc etc .
    Lorsque l’on voit l’umps faire entrer de 10 000 000 à 14 000 000 de musulmans en France.Musulmans dont le seul désir est de suivre le coran donc de nous imposer la charia .(on lit le coran ,les hadiths et on parle après!A moins que « tuer, lapider,battre ,esclave» aient un autre sens )
    Lorsque l’on voit l’ état dans lequel l’umps a laissé l’école .(encore un peu d’effort et on arrivera à 90% de bacheliers avec encore moins d’heures de cours )En 1968:175 jours d’école/an et maintenant:140!!Un bachelier aura reçu 800 heures de français en moins que ses parents .
    Lorsque l’on sait que l’umps a réussi à faire plus de 6 000 000 de chômeurs .
    Lorsque l’on sait que l’umps a semé la désolation et la mort en Afghanistan, Irak, Libye ,Syrie .
    Lorsque l’on voit l’umps refaire adhérer la France à l’OTAN et aller titiller les russes à leurs frontières .(En 1800 la Crimée était déjà russe!! )
    Lorsque l’on voit la goebbelisation de l’information .
    Je me dis que Marine ne fera pas pire .

    Vite ,Duguesclin, Jeanne d’Arc ,Villars ,Pétain de 1916, De Gaule ,revenez y a du boulot .

    ump(lr) c’est la défrancisation au galop et le ps la défrancisation à petits pas .C’est une seule et même affaire .
    Comme L’islam c’est l’islamisme au repos et l’islamisme, c’est l’islam en mouvement. C’est une seule et même affaire.

    J'aime

  3. UMPS… Cela sent le FN et cela me contrarie. Sinon, Claude, je suis autant paumée que toi, entre mon « cœur » et ma « raison » pour faire obstacle au conservatisme et au racisme, à la pensée lapidaire et au raisonnement à court terme…J’ai toujours voté à gauche, hélas trop souvent « contre » la droite, sauf en 2002 ou voter Chirac m’a paru évident. Avec le regret qu’il n’en profite pas pour unir le pays, puisque finalement, il n’a été élu qu’avec 19% des votants… Macron me semble bien libéral, même si bcp plus humaniste que le sourcilleux de la Sarthe. Bref, je regarde les primaires pour m’aider à me faire une idée, et je vais lire les programmes, pour coller au plus près à ce que je crois et aussi contrer les réacs fermés à l’avenir et la solidarité. Ah, si une chose…Même si ce quinquennat n’est pas une réussite, au moins, le mariage pour tous sera passé, auquel je crois, fondamentalement, et même si nombreux sont contre, pour le début de la réforme de l’école… Perso, quand j’étais gamine, j’y allais le samedi toute la journée, alors le mercredi matin, entre nous… 😀

    J'aime

    1. Macron me paraît très opportuniste au milieu de la déroute générale, la gauche a fait un peu n’importe quoi ces 5 dernières années, la droite issue de ses primaires offre des perspectives peu réjouissantes…Bref la politique, telle qu’elle se présente en France, ne me motive plus beaucoup. Hier je me suis surpris quand même – et même beaucoup – a écouter le début du débat, mais un long coup de fil reçu m’en a détourné. Je ne sais si c’est un mal…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s