Nymphe-X, de Noann Lyne

nymphe-x

Ce livre, ce 2008, n’est actuellement plus publié et on ne pourrait éventuellement le trouver qu’en occasion. Cet avis ancien sur un premier livre ne peut donc servir qu’à titre de « renseignement » indicatif sur les débuts de l’auteur qui, depuis, semble s’être spécialisé dans le texte érotique.

Résumé :

« Nymphe-X aurait pu s’appeler « Vingt-quatre mois de la vie d’une femme »…

C’est une tranche de vie pleine d’aspérités. Christine est toute différente de sa sœur Brigitte, combative et revancharde. Elle ne peut s’empêcher de s’interroger et de douter.

Mais le doute n’est pas toujours bénéfique. Le sort nous réserve des aléas dont il faut prendre son parti, comme de la pluie ou du froid en hiver.
Au lieu de profiter des aubaines, comme sa sœur ainée l’eût fait, Christine trébuche sur les cahots, passe d’un milieux glauque à un autre, sera victime à la fois d’elle-même et de la société, pour finir par commettre l’irréparable. Elle se défend mal contre ses opposants masculins qui en profitent, la bousculent et l’agressent.
Sa sensibilité lui joue des tours et multiplie la douleur.
Plus qu’une intrigue sophistiquée, Nymphe-X est une peinture vivante, avec un mélange de vitriol et d’eau de rose. » (site de l’auteur)

« Nymphe-x est un roman peu ordinaire A la fois diatribe sur le monde actuel, biographie d’une jeune femme, intrigue de moeurs, roman psychologique… C’est une histoire avec ses singularités et ses bizarreries, le premier écrit d’un écrivain qui n’a pas toutes les idées à leur place. Un texte de passion et de feu, qui sort des sentiers battus… … indescriptible en fait. » (sur www.bertrand.pt)

Extrait :

Le soir vint, et je me précipitai à mon rendez-vous. Je m’arrangeai avec les filles pour me faire remplacer. Elles pouvaient bien me rendre ce service, ce n’était qu’une revanche puisque j’avais remplacé chacune d’elle plus d’une fois, et pour des motifs souvent futiles.

J’arrivai à l’heure prévue : la demie de six. Il n’était pas encore là. J’eus un mauvais pressentiment que je remisai immédiatement dans les oubliettes de mon esprit.

Le temps s’écoula, ce temps qui sait se montrer si mauvais. Je plongeais alternativement le nez dans mon cappuccino puis dans ma montre. Les secondes m’avaient rarement semblé si longues.

Six heures moins le quart. Le quart d’heure académique s’est effiloché. Chaque minute de plus est une minute de trop. J’angoisse. Mon ventre se tord, s’aigrit.

Une sombre perspective naît : m’aurait-il laissé tomber ? Etait-il de ces aventuriers qui n’ont aucun respect de leurs partenaires ?

Une autre hypothèse, plus positive, me vient à l’esprit : il a pu avoir un contretemps. Mais je n’étais pas d’humeur positive, et involontairement, c’est sur l’autre hypothèse que je me concentrais. (sur site de l’auteur)

Ma lecture :

Une histoire noire, celle d’une femme qui se laisse entraîner à la prostitution. L’intrigue tient globalement la route en dépit de quelques invraisemblances. Le suspense est entretenu

Le récit est alourdi par un style trop souvent simplement narratif, qui plus est fréquemment sentencieux, parfois moralisateur.Un texte qui pourrait être allégé de 30% de son contenu pour, selon moi, gagner en efficacité. Bref, des défauts qu’on rencontre souvent dans un premier livre publié.

Publicités

Une réflexion sur “Nymphe-X, de Noann Lyne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s