Une analyse très complète de « Deux, pair et manque », roman court

C’est à ce jour mon neuvième et dernier livre édité, nov. 2015 aux éditions LC (Langlois Cécile) (voir ICI la page qui lui est consacrée et également certaines choses dans la catégorie « Plus sur mes livres ».

Voici un avis assez exhaustif d’un lecteur inconnu que je remercie, J.P..

 »

Tout d’abord, je commencerai en disant que j’ai aimé ce livre.

Pour cela, je vous remercierai de l’avoir écrit (d’une part), mais aussi d’avoir réussi à me le vendre, car sans votre contact et votre abord chaleureux, je ne l’aurai probablement pas acheté, étant pour ma part  …/ Lire la suite « Une analyse très complète de « Deux, pair et manque », roman court »

De la construction d’un roman court et généralités sur l’écriture et l’édition

Bonjour, lesite https://sherlockstlouisetc.wixsite.com/sherlockstlouisetcie me propose d’écrire un article sur l’écriture d’un roman, par ex., et je ne sais trop par où commencer… tant je me crois plutôt auteur atypique, enfin comme chacun peut-être :). Lire la suite « De la construction d’un roman court et généralités sur l’écriture et l’édition »

Extrait de « Deux, pair et manque », roman

( Situation : un quinquagénaire, Bertrand, a un jour la révélation que son père ne serait peut-être pas son père. Ces bruits, venant s’associer aux rumeurs qui lui étaient parvenues treize ans plus tôt et qui avaient alors donné lieu à des recherches vaines le déterminent à reprendre sa quête, poussé par le besoin de savoir qui il est vraiment…

Il se décide à appeler Marcel, le fils de son peut-être vrai géniteur, Gustave (Bertrand a vaguement connu les deux trente ans plus tôt): Lire la suite « Extrait de « Deux, pair et manque », roman »

Un salon du livre en Essonne (Montgeron) le 25 février.

affiche-montgeron

 

Ce samedi 25 février, de 10h à 18h, je serais présent au salon du livre de Montgeron,  organisé par la médiathèque du carré d’Art (2 rue des bois, Montgeron, 91 – Essonne) et proposerai mes 9 livres édités :

1 recueil de poésies, 4 novellas ou romans très courts (sentimental, sentimentalo-polar, historique ou encore biographique), 4 récits de vie sur la passion amoureuse ou l’amitié. (voir liste ici en haut à droite)

Je serai entouré de 17 autres auteurs , essentiellement « locaux » qui vous proposeront romans, poésies, essais, bandes dessinées, livres pour enfants, et seront ouverts à la discussion avec le public. Lire la suite « Un salon du livre en Essonne (Montgeron) le 25 février. »

Roman court sentimentalo-polar en promo !

Aimez-vous-la-danse-197x300Oyez, oyez : jusqu’à ce soir minuit « Aimez-vous la danse ? «  est en promo – ebook et papier – 2,39 et 8,36 euros  (- 20 %)
sur la boutique en ligne des éditions Hélène Jacob.

https://www.editionshj-store.com/collections/promotions-du-jour/products/aimez-vous-la-danse-claude-colson?variant=4067081155

((si intéressé-e, il y a par ailleurs 12 avis de lecteurs sur amazon)

La fin, les moyens (roman politique court) – deux avis

fm-tyc

(J’aime présenter ce livre comme politico-historico-socialo-moral 🙂 ). Il a été réédité en Juillet dernier (voir cet article récent :   ICI                                                                    

La version numérique est encore à venir.

L’avis de Jean-François Chalot :

« Le désespoir politique
Nous sommes dans la deuxième moitié des années 70, les questions d’égalités des droits et du féminisme sont en panne. C’est la réaction sur toute la ligne y compris sur le terrain sociétal.
La loi Veil sur la légalisation de l’avortement n’a été qu’une embellie.
En France, l’espoir et les mobilisations de 68 ont laissé la place à la fin des illusions, à une forme de déception chez beaucoup et à la dérive.
Il n’y eut pas en France, au contraire de l’Italie et surtout de l’Allemagne des événements nombreux dramatiques avec des prises d’otage ou des attentats, le désespoir politique et le manque se perspectives ne sont pas allés sauf marginalement jusque là.
Le mouvement ouvrier est atone sur ces questions, voire même pour sa direction, très en retrait, même quelque peu rétrograde : «  le 1er mai 1975, les syndicalistes CGT en tête, se heurtent aux manifestants : question d’hégémonie dans les luttes. » Il n’est pas bon d’être « gauchiste » ou féministe.
L’auteur de ce roman nous raconte l’histoire de ces trois femmes déterminées, lasses d’attendre des demains qui chantent qui passent à l’action….
Il s’agit de rompre avec la monotonie et de permettre que la cause des femmes et l’égalité des droits, oubliées et enterrées puissent enfin être prises en compte…..
Le combat isolé et les méthodes utilisées par ces femmes a une issue plus qu’incertaine.
Le roman est court, …, la lecture est aisée, l’histoire est intéressante et l’auteur nous fait comprendre que si l’acte décrit est condamnable, la responsabilité est largement partagée. » Lire la suite « La fin, les moyens (roman politique court) – deux avis »

« Deux, pair et manque » à présent en numérique/ et nouvel avis

Ce roman court sur le thème de l’identité réelle de la personne (vous et moi), dont la version papier est à 13 euros, vient de sortir en numérique au prix de 6 euros.

ICI

Je vous mets en outre le dernier avis de lecteur, tout récent (sur un blog littéraire) : cliquez

Chronique de lecture : mon roman Deux, Pair et manque (ed. LC)

deux pair babelio

Vincent Garnier a lu ce livre paru le 31 octobre 2015 aux éditions Langlois Cécile. Voici ce qu’il en pense : (avis précédé sur FB de ce mot) : « 

Alors que vous courrez derrière votre bus qui est parti sans vous, alors que votre voiture refuse de démarrer, alors que vous soufflez contre cette personne qui ne va pas se pousser pour vous laissez passer… arrêtez tout !

Il est temps de se poser et lire ma nouvelle chronique du roman de Claude Colson « Deux, pair et manque », un roman qui traverse la question de l’identité, profond, à la fois simple et très riche. »

Mon résumé :  Lire la suite « Chronique de lecture : mon roman Deux, Pair et manque (ed. LC) »

Carte blanche à Manou Fuentes, auteur

manou (236x213) (2)

L’auteur : Née en France au sein d’une famille médicale dans laquelle la littérature classique et l’étude du latin et du grec avaient une grande place, Manou Fuentes a toujours écrit sur des bouts de table et sur des petits papiers qu’elle froissait et oubliait dans quelque tiroir. Sa profession de médecin anesthésiste étant très prenante, elle avait peu de temps pour se consacrer à l’écriture. Jusqu’au jour, où, le temps étant venu de quitter son métier et de laisser partir au loin ses enfants, elle a entrepris d’écrire.

L’homme qui voulait rester dans son coin est le premier livre de Manou Fuentes. Ce livre a eu un réel succès en France en 2013 où il s’est vendu à plus de 4000 exemplaires et a été traduit en espagnol par les Editions Malpaso sous le titre : « La inconcebible aventura del hombre que fue otro » Ce titre espagnol est particulièrement bien trouvé puisqu’il s’agit littéralement de l’a métamorphose d’un homme ordinaire sous la pression des événements. Lire la suite « Carte blanche à Manou Fuentes, auteur »

Dernières péripéties pour l’arrivée de « Deux, Pair et manque », roman court

DPM pour fb

Bonjour, amis lecteurs,

Comme je l’expliquais dans mon dernier article (du 31/10), mon neuvième livre est paru (vous pouvez y lire une petite description du livre).

Il a eu quelques difficultés in fine pour parvenir jusqu’à moi. Je retrace sommairement son parcours ; l’envoi aux éditions Langlois Cécile, qui l’ont retenu, a eu lieu le 1 er novembre 2014. Il a fallu 5 mois pour l’acceptation du texte et l’accord sur le contrat, ce qui est tout à fait honnête.

7 mois de plus pour la parution, dont les 2 mois d’été, ont été nécessaires pour « finaliser » l’ensemble : corrections, graphisme : là encore, ce n’est pas excessif, même si l’auteur souhaite toujours que les choses aillent plus vite. L’auteur se doit d’être un être (pardon 🙂 ) patient. Lire la suite « Dernières péripéties pour l’arrivée de « Deux, Pair et manque », roman court »